OH MY CHTRIMAN 26/06/16

Qui dit virée dans le Nord Pas de Calais dit frite, bière, beffroi, hun, biloutte !C'est la foire aux clichés. Mais si vous y alliez pour trouver autre chose qui vous fasse davantage vibrer ? Je veux parler évidemment du Triathlon de Gravelines, le fameux Chtriman. Biensûr vous pourrez vous dépasser dans le format XXL, mais il y en a pour toutes les distances, tous les défis, bref toute la famille, histoire de pouvoir se concocter un week-end 100% sport et convivialité. Pas moins de 7 épreuves au total pour rassembler un max de profils.

 

Ainsi, pour ma part, le CHTRIMAN est devenu un rendez vous en famille tous les ans. On se retrouve, mon mari fait le format Ironman, moi le half et j'embarque ma mère et mon beau-père dans la ballade, et cette fois ci même quelques athlètes du ROUEN TRIATHLON notre club.

 

Nous aimons associer le triathlon à la découverte de la région tant dans son patrimoine culturel que gastronomique ou naturel. Et quoi de mieux que le Parc des rives de l'AA comme décor, le moulin de Watten sur le parcours vélo et notre traditionnel restau du soir d'avant course à Malo les Bains avec la plage au soleil couchant ?

 

C'est donc munis du fameux sésame et signe que l'on a retiré nos dossards que nous allons faire notre dîner tranquille et serein en bord de mer. Sans stress ou presque car en effet François est fou amoureux de ce triathlon et l'a déjà fait 3 fois, si l'on compte également les recos, on peut dire qu'on connaît bien le parcours.

Ce CHTRIMAN c'est aussi notre triathlon symbole de notre union, de notre amour si profond.

 

Je me rappellerai toute ma vie cette immense vague d'émotion lorsque mon mari a réalisé son premier IRONMAN à Gravelines, profitant de son succès proche de la ligne d'arrivée et venant me prendre dans ses bras avant de savourer son statut de finisher.

 

A mes yeux, il est bien plus que ça. Je n'oublierai jamais que c'est grâce à lui si aujourd'hui je vis également cette passion et je vous la fait partager ou encore découvrir.

 

Aujourd'hui, nous vivons ensemble ce sport tant à l'entraînement qu'en compétition. C'est notre manière de vivre, notre art de vivre.

Dimanche matin, le réveil, les mêmes gestes tant de fois répétés. Une routine ? Pas tout à fait. Car chaque course reste unique. Si François préfère se concentrer seul et rentre dans sa bulle pour organiser tout son matos, moi je préfère partager et tenter de retrouver des athlètes pour papoter. Ca m'évite de penser et de stresser.

 

Avant le départ, c'est la grande ruée vers le parc à vélo pour peaufiner le moindre détail.

 

Nous, on a checké tout ce que nous avions besoin le soir même et notamment coller tous les gels et le ravito sur le vélo, préparer les boissons, les sacs... Il suffit juste de redonner un petit coup de pression aux pneux le matin et c'est tout bon.

 

François partira avant moi et j'espère qu'on aura l'occasion de se croiser, ça permet de nous redonner un regain d'énergie et de ne pas se sentir seul. C'est surtout sur la partie vélo là où le public est moins nombreux qu'on a tendance à chercher des têtes connus parmi les athlètes.

Si l'on pose la question à mon mari sur ce qui le pousse à revenir année après année au CHTRIMAN, il vous répondra qu'il s'y sent "juste" bien. Faut-il encore vanter l'accueil chaleureux du Nord ?

 

Ne serait-ce pas l'ambiance humide à laquelle tout bon Normand est également habitué ?  La pluie est souvent au rendez-vous et que serait le CHTRIMAN sans la horde multicolore des parapluies et la ronde des capuchons orangés ?

S'il y a des adeptes de Gravelines, c'est aussi parce que le site est grandiose et qu'il offre le spectacle de tous les côtés. Par ailleurs, quoi de plus aisé que de nager dans un bassin d'aviron avec des lignes. C'est un peu comme si on nageait dans une grande piscine.

 

Et on peut même entendre notre famille nous encourager via le bord car les supporters peuvent suivre la partie natation tout du long.

 

La partie course à pied se déroulant également autour de ce bassin, là encore il est facile de suivre son athlète préféré et le stimuler.

Je vous livre là davantage mes impressions sur le CHTRIMAN que le déroulé précis de la course. C'est ma manière de vous présenter ce triathlon à travers des images, des ressentis, des impressions, des odeurs, des monuments car en terme de performance ou de chrono chacun a tout autant de mérite et ce qui m'intéresse avant tout c'est les cadres atypiques des courses et vous faire voir ce que vous voyez moins.

Si la base de loisirs est un endroit sympathique et accueillant pour concentrer les familles et les athlètes, le parcours vélo lui même est gage de découvertes de paysages typiques : des maisons à brique rouge, des écluses, des ponts, des moulins, toute une campagne rayonnante aux noms insolites.

Une des difficultés du parcours réside dans la cote de Watten, où de loin on voit surgir un très beau moulin la surplombant. Vous l'aurez en ligne de mire ce moulin, alors autant bien le repérer.

 

 

Sinon le reste est relativement plat idéal pour se faire plaisir. Pour ceux ayant opter pour le XXL, vous pourrez même le vivre deux fois, deux fois plus de plaisir !

 

 

 

 

Je trouve à chaque fois les paysages apaisants et rassurants et finalement même la pluie ne parvient pas à entacher le décor et se lover dans ces ondulations verdoyantes.

 

Ca fait déjà 2 fois que je fais le format half, et mon objectif 2017 serait de le faire en format XXL en ayant l'envie de faire un bon temps.

Cette année, je me lance sur la distance à Vichy, avec l'ambition d'être finisher. N'oubliez pas de me suivre dans cette folle aventure !

Ma course s'est plutôt très bien déroulée dans la mesure où je ne subis pas celle-ci car la préparation est bonne et je prends plaisir. J'étais juste triste et un peu déconcentrée lorsque j'ai appris au retour de mon vélo que François avait abandonné, cette fois son mental ne l'a pas emmené jusqu'au bout mais c'est dans de telles expériences qu'on s'enrichit. Du coup, j'ai eu la chance de le voir m'encourager sur le parcours course à pied.

 

Et après le déluge qui nous lessive- cela se lit sur nos visages ravagés comme burinés tel un marin-, le soleil s'invite en bout de course au moment du flot de finishers fiers d'avoir bravés les éléments, levant haut les bras du "V" de la victoire, émotion toujours renouvellée de l'ultime souffle et du même plaisir de se connaître un peu plus soi même à chaque fois.

 

le meilleur se passe aussi après où l'on retrouve ses acolytes pour refaire et refaire la course, où nos proches sont si impatients de pouvoir nous féliciter et nous caliner. Au final, chacun est rassassié de bonheur. N'hésitez plus venez respirer le nord pas de calais et si les formats longs ce n'est pas pour vous, tentez les formats du samedi plus petits.
Alors rdv pris pour 2017 ? Ne serait-ce que pour me soutenir sur le format IRONMAN.

 

La sérénité du bassin sans les athlètes

Merci à toute l'équipe d'organisation qui investit toute son énergie et son temps pour nous.

Vive le CHTRIMAN et les CHTRIORGANISATEURS !

Comment me  joindre

 

Delphine JOUTEL
delphine.joutel@ohmytri.fr
Téléphone : 06 12 69 57 57

Actualités

Retrouvez dès à présent sur mon site Web toute l'actualité de la communauté OH MY TRI et sur la page communautaire FACEBOOK Oh My Tri