OH MY AND YOU

OH MY SWIM, BIKE, RUN...AND LOVE

12/02/2016

 

 

A l'occasion de la Saint Valentin qui sera célébrée ce dimanche, j'ai eu envie de mettre à l'honneur le couple dans le sport ou plutôt le sport en couple.

J'aurai pu vous parler des couples de triathlètes de renommée tel Jeanne Collonge et Romain Gullaume ou encore Pauline Ferrant Prévot et Vincent Luis, mais j'ai préféré choisir des couples plus anonymes mais néanmoins fabuleux et qui s'unissent au quotidien dans une même passion.

 

Mon mari m'a fait vivre le triathlon et aujourd'hui nous sommes souvent réunis sur des projets communs, à deux nous sommes toujours plus forts pour affronter tous les défis et surtout on se comprend mieux face à l'exigence des entraînements et sacrifices qu'une préparation à un objectif peut représenter.

 

Quelle émotion de revoir ce cliché pris à l'arrivée du CHTRIMAN, quand François s'arrête avant l'arche pour me prendre dans ses bras. C'est dans ces moments qu'on ressent un amour profond et qui peut servir de rempart et de force face aux adversités.

 

Récemment, j'ai été touché par le couple de Maud et Johan. Même s'ils sont à l'opposé de ma contrée normande puisqu'ils résident à Cannes, nous échangeons souvent et je suis avec curiosité leurs aventures sportives. Maud a d'ailleurs créer une page qui résume bien leur état d'esprit et colle parfaitement au sujet du jour à savoir l'amour : LOV4TRI.

 

J'ai demandé à Maud et Johan chacun leur tour de répondre à quelques questions sur leur manière de concevoir l'activité sportive à deux. Vous y ressentirez beaucoup d'enthousiaste contagieux, et si votre moitié a encore des doutes initiez le à votre sport préféré !

 

 

Où est-on le mieux ? Dans les bras de son amoureux !

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

 

Maud : Alors c était super bien,  on s'est connu sur la piste au stade.C était la fin de l hiver, ambiance pluie, froid...
Et on était peu sur le stade, lui préparait son Iron Man, il me voyait peiner, je faisais du fractionné court et intense,  et lui du long avec de la recup et pendant ses recups il m encourageait,  il me disait aller allez allez!!! Courage....
Et voilà comment tout a commencé  à force de m encourager,  j ai fini par aller lui parler.
Pour l anecdote je suis myope,  donc j ai mis longtemps à le remarquer,  je voyais rien et j étais trop occupé à faire l imbécile avec mes copines, qui me disaient Maud il y a un mec qui te regarde,  mais moi j y voyais rien
.

 

Johann : Sur un stade d'athlé 

 

 

 

Quel est votre meilleur souvenir sportif ensemble ?

 

Maud : Même si on a eu des victoires en équipe comme sur le duathlon, mon meilleur souvenir sportif est incontestablement la première fois qu il m a mise sur un vélo !!! Première sortie au bord dela  mer  j avais peur de tout,  des calles,  des voitures,  du vélo lui même,  des bosses de tout !!!
Il était super content que je me mette à sa ' passion' il a eu BEAUCOUP de patience,  c était génial !! Le fait qu il m accompagne,  et le fait d être morte de peur mais d avoir tellement envie en même temps
.

 

JohannIl y en a deux en fait,  une course avec un titre à la clef et l'ascension de la Bonnette.

Comment se déroulent les entraînements ? A deux aussi ?

 

Maud : l' hiver, on fait tout ensemble, course à pied,  vélo,  natation....Comme pour Johan c'est l hiver,  il fait des bornes mais pas forcément d intensité,  alors c'est tranquille pour lui même si pour moi c'est jamais tranquille . Et avant saison,  je commence à faire plus de sortie avec les copines et lui avec les mecs,  chacun à son niveau !! Après vu qu on est dans le même club,  on fait pratiquement tous les entraînements ensemble.

 

Johan : Moi devant elle derrière et on y va

Y a t-il une planification commune des compétitions ?

 

Maud : je viens de la course à pied et Johan du vélo..triathlon . Du coup, en ce moment, moi j ai faim de compètes,  10 km, cross et j'en passe alors que Jo est en période calme.
Du coup je le traîne sur des courses à pied ( il aime pas ça mdr)  Et lui m amène sur des courses vélo comme récemment sur la gentleman.
Johan , beaucoup de Triathlon à partir d avril moi quelques uns, la course à pied pour moi avant avril et duathlon en relais mixte mi saison. Finalement tout s emboîte.

 

Johan : le calendrier des compétitions est binaire, le mien pour les tri genre objectif, et les courses à deux le plus possible pour tenter les podiums.

 

Quels sont les défauts et qualités de l'autre ?

 

Maud : ses défauts, au final je ne sais pas trop,  peut être qu'il a tendance à me surestimer par moment,  il me fait faire l'ascension de la Bonnette,  après 10 sorties vélo, me fait faire des courses dans des conditions épouvantables, et surtout surtout surtout,  met le réveil 7 jours sur 7 le samedi et le dimanche : réveil pour sport.

 

Qualités : le fait d être très patient de se eèttre à mon niveau pour m'accompagner, le fait de se donner à fond sur des épreuves communes,  et qu'il fasse tout pour que je progresse. Je le suis à bloc,  vivre la même passion. C'est tellement plus simple, on se comprend il n y a pas de fossé entre nous.On a des objectifs,  des attentes,  des entraînements communs c'est tellement plus facile.
Nous avons tous les deux souffert d'un ex qui petait un plomb parce que nous n'étions pas à la maison pour ceci, pour cela le soir...

Notre vie c est principalement le sport. La vérité est  que si nous n'avions pas la même passion, nous ne nous verrion plus !!

 

Johan: raleuse genre bien "chiante", mais qui ne lâche jamais rien

Quels sont vos objectifs communs pour  2016 ?

 

 

Maud :

Garder notre titre 1 er régionaux en duathlon.
Faire une bonne performance au tri de Cannes.
Gagner le plus possible de titres  en duo

Continuer à le suivre sur tous ses tri .

10 kms de Cannes, et après on verra au fur et à mesure.

 

Johan :

Faire le max de course en relais mixte et biensûr un max de podium voir de victoire si elles se présentent

Le sport en couple POUR ou CONTRE ?

 

 

Cette conversation galante nous apprend qu'au final en dépit des difficultés tant au niveau du rythme à suivre ou de l'adéquation des envies, le sport à deux c'est quand même plus fort. L'un apporte à l'autre ce qui lui manque, de la technique à l'énergie, chacun semble complémentaire de l'autre, l'aidant à se surpasser dans l'effort ou dans ses propres limites. Le sport à deux c'est un échange permanent, une complicité qui se renouvelle à chaque épreuve et qui aide peut-être à surmonter les crises. Au retour d'un entraînement intense ou d'une victoire y a-t-il encore la place aux disputes ou aux questions de qui va sortir les poubelles ou faire à dîner ?

Le sport permet de transcender les personnalités et gommer certains défauts. Et vous quel couple êtes-vous ? Connectés à toutes épreuves ou indépendants ?
Merci à Maud et Johan de nous avoir fait part de leur manière de vivre le sport à deux. Et longue vie à eux !

 

Pour ma part, ce dimanche de Saint-Valentin, nous ferons un 10km à deux dans Paris (ODLO CRISTAL RUN). Encore un moment de partage en perspective.

OH MY FIRST TRIATHLON

02/02/2016

RENDEZ VOUS TRIATHLON DE DEAUVILLE- 4 et 5 JUIN 2016

 

 

Deux filles, deux défis, un triathlon : elles ont choisi le triathlon de Deauville pour venir découvrir la discipline et se frotter à l’enchaînement de trois sports.

 

Chacune nous livre là son portrait et ce qu’elle attend de vivre à travers cette aventure.

Elles auraient pu choisir le Deauville des rolls, des diamants se pâmer devant les néons des casinos, elles auraient pu se prélasser à la thalasso ou encore arpenter les planches en chantant Chabadabada et dégustant une bonne crème glacée, s’enrouler autour des parasols… Mais non elles ont préféré enfiler leur tenue de superwomen en néoprène et se jeter dans la mer pour ressortir chevaucher leur monture à deux roues cheveux au vent !

 

 

PORTRAIT D'AUDREY DIT FOUFETTE

 

« Il y a 3 ans sur un pari , je décide de courir " La Parisienne " . Moi, la fille qui n'avait pas fait de sport depuis plus de 10 ans. Histoire de ne pas arriver dernière, je m'entraîne quelques semaines avant...et j'y prend goût ! Suivrons cette année la , quelques 10km et pour finir le semi-marathon de Paris après avoir débuté le running depuis a peine 8 mois ! Parce que , les défis j'aime ça !

 

Chef d'entreprise dans la vie , je me suis mise a mon compte, il y a 8 ans, en pleine crise ! Un défi !  Je bosse 6/7 jours , 10 a 12h par jour , et me lance régulièrement dans des nouveautés pour mon boulot : défi ! En 2016 , je me lance dans 2 mois de fermeture pour refaire ma boutique. Un défi par les temps qui court...mais j'aime ça ! Et pour  passer le temps , pendant ce "chômage" de 2 mois , pourquoi ne pas le mettre à profit pour relever un autre défi : préparer mon premier triathlon !

 

Le déclic ? Delphine ! Rencontrée sur une course nocturne , je me suis mise a la suivre sur OH MY TRI et sa motivation a été contagieuse ! J'ai choisi le XS Deauville , pour son parcours , la beauté du paysage, et l'occasion de faire un week-end ;-) Ce que j'attends de ce premier triathlon : prendre du plaisir et voir de la fierté dans les yeux de ma famille ,qui me soutient...en attendant le prochain défi. »

 

 

PORTRAIT D'AUDREY GESCHWIND

 

"Audrey, 41 ans Directrice de collection dans une maison de Haute-Couture et totalement accroc au sport

Je suis devenue une adepte du running il y a environ 3 ans.

 

Le running entre autre me permet de me défouler, de me vider la tête, de m’éloigner du stress de la vie de tous les jours en ne pensant à plus rien pendant un labs de temps.

Quand on travaille dans la mode, il vaut mieux avoir un exutoire, pour moi c’est le sport, sinon on risque de perdre totalement pied tellement le rythme y est effréné !

 

Le sport est un dépassement de soi, il m’apporte aussi de l’assurance, de la confiance en moi, et l’on y fait beaucoup de jolies rencontres. 

La vie est comme une course tous les jours … c’est un challenge de tous les jours !

 

L’objectif de 2016 pour moi était de faire quelque chose qui combine le vélo, le running, et la natation, donc un triathlon,  et grâce à Delphine Joutel de « Oh my try », je vais le réaliser d’ici quelques mois J

 

Je crois que j’ai une bonne étoile. Merci Delphine !"

Déjà entraînée sur le vélo !
Foufette a tout pour réussir...

Ces deux femmes sont prêtes à tout pour être finisher, c'est sûr elles ne lâcheront rien.
Vous pourrez suivre les épisodes de leur préparation. En effet, OH MY TRI leur réserve une journée d'entraînement et de préparation avec conseils, tests du matos et affûtage.


Si vous aussi vous désirez vous lancer dans un nouveau défi, n'hésitez pas à me contacter.

Faire son premier triathlon : ça peut être pour vous aussi.

Merci à nos deux miss qui sont pétillantes, courageuses et persévérante.

 

OH MY CROSS DUATHLON- 13/12/2015

 

En plein hiver la morosité peut vite s'installer et le manque de motivation. Donc l'idéal c'est de se redonner un objectif. Le cross duathlon du Bois de Roule a eu lieu le dimanche 13 décembre 205. Au menu soit la Petite Roule pour une petite faim ou la Grande Roule pour un max de sensations.

 

Etant donné mes cascades du Raid des ALizés en VTT, je choisis la formule relais et Germain Tannay comme partenaire VTT. Donc moi je vais juste courir. Enfin juste...Le parcours a l'air d'être quand même un peu exigent. On commence par 6 km, une pause pendant que Germain s'attelera à pédaler. Puis il faut se remotiver pour finir par un petit tour de 3km.

Je reviens de l'ascension de la Montagne Pelée ça devrait donc ne pas poser de problème. En revanche, cette fois je ne veux pas revenir couverte d'hématomes, je veux voler, éviter les glissades, je veux aussi être un cabri. Alors direction nouvel équipement.

Je prendais donc le départ avec des Salomon Speed Cross.

La veille de la course, je fais un test, notamment en vue de reconnaître le terrain. Et Marie-Ange André qui se lance sur une première aventure en binôme avec son papa me sert de guide. Pour elle, ça sera sa première course, son premier trail, ses premières émotions. Et ça ce n'est pas rien comme on dit. Je suis donc super contente de pouvoir l'acompagner dans cette découverte, prometteuse d'autres défis sans doute.

Cette ballade nous a rassurées et donner envie d'en découdre le lendemain.

 

Le Jour "J" arrive avec son lots de petites et grandes angoisses. Mais ce qui est très sympa c'est de se faire accueillir par les copains et copines du club de ROUEN TRIATHLON. J'en profite pour saluer cette armée de bénévoles qui est sur le pied de guerre depuis le matin et qui donne toujours avec le sourire du temps, du réconfort et surtout la possibilité de pouvoir vivre ces courses avec le plaisir. Merci donc à vous les dévoués.

 

Ouf, je retrouve mon binôme de course Germain qui a l'air en forme. De mon côté, je suis un peu fatiguée compte tenu d'une soirée la veille. Mais le course devrait me faire sortir de ma torpeur.

 

Après un petit échauffement avec Marie-Ange, le réglage de nos tenues et coiffures (LOL), on part s'aligner sur la ligne de départ et là les flèches s'en donnent à coeur joie, nous laissant rapidement en queue de peloton mais nous aurons aussi l'ivresse. Le terrain est gras mais je suis ravie de mes chaussures qui accrochent...Comme d'habitude les montées se passent bien mais encore craintives dans les descentes. lL va falloir que je m'aguerrisse. Je ne lâche rien et pense à Germain qui m'attend et doit avoir hâte que je pointe le bout de mon nez... J'arrive patience ! Bon oui dans la dernière montée ça pique je marche...

En passant le relais, premier soulagement et jje sais que Germain va assurer, il a la niak, la technique, le mental bref il va revenir vite. Ca me laisse le temps de me reprendre un peu, de me ravittailler. En revanche, le corps se refroidit et pourtant on a encore besoin de lui pour un dernier effort.

 

 

Comme je m'en doutais, Germain le retour : rapide ! Il a du mettre ses fusées ! Du coup, pas question de faire a tranquille, le dernier tour il faut y aller c'est le moment de se dépouiller. Je fonce...et l'arrivée je retrouve Germain qui m'accueille : yeahhhh ! On est trop fort !

 

Les courses en binôme ont un goût complètement différent de celles où l'on est seul. Partager ses émotions et être fiers ensemble a une portée bien plus grande. Il me reste à attendre Marie-Ange qui a géré cette première d'une main de maître. Elle arrive et je lui avais promis de la magie en franchissant l'arche d'arrivée. Ces premiers mots à bout de souffle : "je suis arrivée au bout de ma vie"...Ca restera en mémoire.
La liesse d'arrivée, le bonheur, les cris, les accolades c'estce qui nous fait recommencer à chaque fois.

 

Cette course à mi-décembre permet de renouer avec un brin de compet' avant les fêtes et surtout de se retrouver pour un moment convivial à partager en famille. Maintenant joyeuses fêtes !

 

Bravo à Germain mon partenaire sur cette course (on remet ça en 2016 ?) à Ange pour sa persévérance et sa joie de vivre et merci ROUEN TRI et le Club de Darnétal pour leur organisation.

 

Partie VTT : Germain Tanay, dossard 284
Ange et moi en attendant nos binômes

ORANGIOUS RUN/

29/07/15

C était ce midi au Jardin des Plantes une séance très agréable. Nous n avons pas vu le temps passé entre les abdos, le gainage, les gammes....un programme que tout le monde a relevé jusqu'au bout. Bravo les pepettes

 

Séance abdos à faire en duo

 

 

 

Comment me  joindre

 

Delphine JOUTEL
delphine.joutel@ohmytri.fr
Téléphone : 06 12 69 57 57

Actualités

Retrouvez dès à présent sur mon site Web toute l'actualité de la communauté OH MY TRI et sur la page communautaire FACEBOOK Oh My Tri