OH MY REINETTE- 2/10/16

Chaque année, la Reinette ouvre le bal des courses féminines lançant ainsi le mois d'Octobre rose dédié au dépistage du cancer du sein. Quoi de plus motivant que de chausser ses baskets pour se retrouver au milieu d'une marée rosie par les tenues plus délirantes les unes que les autres. Même les messieurs se glissent dans l'aventure arborant perruque, jupettes et collants.

 

Cette année, la 11ème édition de la Reinette se déroulait à Franqueville Saint Pierre, commune proche de Rouen et a battu son record d'inscriptions à 1851 femmes.  Coureuses, marcheuses se sont unies pour battre les rues de la commune sous des spectateurs plein d'énergie.

 

L'échauffement en rythme

L'ambiance est vite au rendez-vous grâce à l'échauffement collectif en musique. Toutes les filles ont le sourire aux lèvres, pas de pression, beaucoup viennent là pour partager un moment entre copines.

 

Pour ma part, j'ai créée une petite "team" au cours de training proposés chaque mardi midi pour préparer cette course. Elles ont été assidues aux séances et chacune avait en tête son propre objectif. On a toutes nos défis personnels : finir la course, faire un chrono, préparer d'autres objectifs plus longs.

 

Portraits croisés de trois femmes combattantes et qui en veulent : Ludivine, Cécile et ma Maman.

 

LUDIVINE, une Maman qui déchire !

J'ai rencontré Ludivine dans le cadre de mon travail. Elle est médeçin et maman de trois enfants dont deux adorables jumelles. Elle me voyait partir courir tous les midis alors quand je lui ai proposé de me rejoindre pour se bouger, prendre l'air sur l'heure du midi, elle n'a pas hésité. Après avoir perdu beaucoup de poids, elle avait envie de reprendre le sport pour se sentir vivre. Et très vite, la course de la Reinette est devenue un objectif. Nous sommes arrivées ensemble le matin de la course, quelques selfies pour les souvenirs, un peu de stress, mais vite l'envie d'y aller et de se donner à fond. Et à l'arrivée, un immense sourire de bonheur et de satisfaction. Elle boucle les 7km en 39 minutes et 12 secondes. Elle n'y croyait pas elle même. Et après avoir récupéré, elle me dit " Maintenant, inscription pour les 10km" ! Et de mon côté, trop contente de pouvoir partager ça à ses côtés.

Cécile : un souffle de vie

Cécile est une femme qui inspire par sa ténacité et sa hargne. Elle a entrepris de faire de belles choses en 2016 dont courir un semi marathon. Quel chouette objectif ! Il est choisi :  ça sera celui de Bois Guillaume, rendez-vous le 23 octobre. Pour bien préparer cette distance, elle avale les kilomètres. Je lui conseille aussi de mettre un peu de rythme et de renforcement musculaire dans ses séances et du coup elle nous rejoint sur les entraînements du mardi midi. Je la pousse dans les séances de fractionné jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus parler à bout de souffle. Ce souffle pour elle est vital et la mènera loin j'en suis certaine. Elle finit la Reinette en 43 minutes et 2 secondes. Trop fière d'elle et de son combat. Et je serai là le 23 octobre pour suivre son défi.

Annick : ma Maman, ma grande fierté !

Forcément là je suis épatée car c'est ma Maman. Très fière du parcours accompli. depuis quelques années, elle s'est mise à la course à pied m'accompagnant lors de quelques sorties. Elle est aussi ma première supportrice dans toutes mes courses. Un lien fort unit une mère à sa fille et pouvoir partager le sport nous procure toujours des moments magiques. Parfois ronchons lors des sessions de "rentre dedans", je lui rappelle que c'est pour son bien et j'essaie de lui transmettre mon énergie, elle qui a su me la donner quand je la perdais. Alors là elle finit la Reinette en 48 minutes et 30 secondes. Et elle est ravie. C'est un sacrée cadeau pour moi de la voir fière d'elle même, elle doute souvent beaucoup, ce jour est une belle récompense.

Cette course fut aussi l'occasion de faire connaissance avec mes nouvelles acolytes  de mon nouveau club de triathlon : le Team Val'Eure Tri. Valérie et Marine ont gagné leur dossard via Oh My Tri et avaient envie de se retrouver pour passer un moment convivial entre filles avec Virginie.

Dans l'ordre, Virginie, Delphine, Valérie et Marine : Les Team Val'Eure Tri Girls rose bonbon

Le départ lancé à 10h a fait naître une déferlante de rose donnant des images magnifiques. Certaines avaient privilégié le mode plus délirant avec les déguisements.

En première ligne sur la ligne de départ, je voulais réaliser un bon chrono. Du coup, j'essaie de tenir le rythme et de rester dans le peloton de tête. Ouf je réussis à finir en 19ème position sur 1066. Un mois après l'IronMan je ne pensais pas retrouver un rythme plus rapide.

Un grand merci à l'équipe d'organisation et aux bénévoles qui oeuvrent toujours pour nous offrir les meilleures conditions. Bravo à vous toutes Mesdames et continuer sur cette lancée pour poursuivre vos efforts. Restons également mobiliser contre le cancer.

Rendez-vous l'année prochaine encore plus nombreuses, encore plus roses, encore plus motivées.

N'hésitez pas à venir rejoindre Oh My Tri lors des séances d'entraînements gratuites pour tous niveaux. Be enjoy !

 

Crédit photo : François JOUTEL

Comment me  joindre

 

Delphine JOUTEL
delphine.joutel@ohmytri.fr
Téléphone : 06 12 69 57 57

Actualités

Retrouvez dès à présent sur mon site Web toute l'actualité de la communauté OH MY TRI et sur la page communautaire FACEBOOK Oh My Tri