Oh My Cryo Santé Sport

Comme si je n'avais pas eu assez froid pendant la nuit de la Sainté Lyon, j'ai décidé de remettre ça mais là sous une température plus extrême puisqu'à -110°C et en maillot de bain. Mais elle est complètement givrée ai-je entendu ! Si je vous dis que c'est pour mon bien et retaper mon corps afin d'optimiser ma récupếration. Vous me croirez ?

 

J'ai donc voulu tester une séance de cryothérapie afin d'évaluer les bienfaits en terme de régénération musculaire et j'ai emmené mon chéri qui lui était plutôt en période pré compétition. Comme confrontation d'expérience et d'échanges il n'y a pas mieux.

 

Nous avons fait cette séance à Mont Saint Aignan près de la Vatine chez Cryo Santé Sport. L'équipe est composée de deux masseurs kinés et d'un docteur en sciences du sport, Alexandre,  lequel nous a accueilli en prenant le temps de nous expliquer le déroulement et les précautions à prendre.

Après avoir fait un bilan de santé et s'être assuré que l'on est bien sec (pas de trace d'humidité, pas de douche ni de sport avant donc), il faut se mettre en tenue pour pouvoir avoir le droit de rentrer dans l'antre polaire. On aperçoit déjà la pièce au fond avec de la fumée qui sort quand la porte s'ouvre. Nous sommes les premiers ce samedi matin, nous ne voyons pas sortir d'autres personnes pour recueillir à chaud leurs ressentis. Une dame, qui a le rendez-vous suivant semble déjà très stréssée, c'est aussi sa première séance. Elle vient dans une approche différente de la nôtre, notamment pour tenter de soulager ses maux de maladies rhumatismales en augmentant la production d'hormones anti-inflammatoires. Le public est donc varié et les bienfaits multiples. Alex nous promet aussi une phase de bien-être général à l'issue et soit un gros dodo, soit une grosse fringale !

En attendant il faut bien s'équiper surtout au niveau des extrémités, nous enfilons deux paires de gants et deux paires de chaussettes.

 

Un look qui contraste avec le maillot de bain. Le bonnet pour couronner le tout. Et on ajoute de jolis petits chaussons. J'oubliais : un masque.

 

 

Etant donné que je souffre d'un petit rhume, Alex me conseille de retirer un peu le masque lorsque je serai à l'intérieur afin que ça cotérise. La méthode a l'air barbare mais je suis là pour tout essayer.

La séance s'articule en deux phases. On pénètre d'abord dans une chambre à -60° pendant environ 30 secondes, histoire de s'habituer progressivement. Ensuite, vient le passage dans la chambre de soins à -110° où l'on reste 3 minutes.

 

Pas de crainte à avoir, il y a une fenêtre ouverte sur l'extérieur et Alex veille sur nous en nous demandant régulièrement via des signes de la main si tout se passe bien.

Au début, j'ai envie de bouger en pensant que ça peut peut être me réchauffer. En fait, euh..non pas du tout ça crée plutôt un courant d'air glacé. Pour ma part, j'opte pour la patience et je visualise la mer des Caraïbes. François, lui, reste stoïque, comme toujours.

 

2 minutes et je sens que ça pique les mollets puis les cuisses. Je sens aussi mon coeur s'accélérer. Mais je contrôle !

 

3 minutes et hop là l'heure de sortir. Ca aura vite passé en fait.

A l'intérieur de la chambre de soins, tout va bien !

Dès la sortie de la cabine, nous sommes invités à rejoindre une salle de repos plus chaude. l'heure est à la détente et au réchauffement.

 

On échange nos premières sensations. On regarde l'aspect de notre peau. En tout cas, on se sent léger.

 

On sait déjà que notre circulation sanguine a été bien stimulé, mais c'est aussi un bon moyen d'éliminer les déchets musculaires.

 

Vous l'aurez compris, la cryothérapie est un outil essentiel pour le sportif dans la mesure où elle permet une optimisation de la récupération, de la performance, des soins et d’augmenter la capacité d’entrainement de chaque athlète. Mais pas seulement, c'est aussi un formidable moyen d'améliorer la qualité de la peau, de pallier de manière significative à de nombreux troubles (troubles du sommeil, dépression nerveuse et troubles d’anxiété, asthme, trouble de la proprioception de l’appareil locomoteur, migraine).

Enfin, elle peut soulager les douleurs articulaires en augmentant la fréquence des séances et ainsi réintroduire de la souplesse.

 

Vous l'aurez compris que l'on soit sportif ou non, la cryo a tout bon.

 

Une fois rentrés au chaud dans notre chez nous, nous avons eu du mal à nous réchauffer. Nous sommes restés emmitouflés comme des eskimo.

 

A mesure du repos, nous avons même fini par nous endormir en toute quiétude. Je peux vous dire que ça fatigue.

Le lendemain en revanche, frais comme des gardons nous avons repris l'entrainement avec de bonnes sensations.

 

L'idéal est d'entretenir cette "réparation" une fois par semaine.

 

Tout requinqué, c'est reparti pour de folles aventures. J'avais dit que la Sainté Lyon était la dernière compétition de l'année.

 

Mais j'ai cédé à un petit duathlon en binôme avec mon chéri à Mesnières en Bray.

 

Parce que le sport à deux c'est toujours et encore mieux !

Merci à Cryo Santé Sport pour ces précieux conseils et cette découverte de la cryothérapie. Et surtout à Alexandre pour son accueil.

Comment me  joindre

 

Delphine JOUTEL
delphine.joutel@ohmytri.fr
Téléphone : 06 12 69 57 57

Actualités

Retrouvez dès à présent sur mon site Web toute l'actualité de la communauté OH MY TRI et sur la page communautaire FACEBOOK Oh My Tri